h1

Potentielle fusion Microsoft/ Yahoo & stratégies de sortie des startups innovantes

5 février 2008

Nous le constatons depuis quelque temps déjà, la tendance en ce qui concerne les stratégies de sorties des jeunes pousses technologiques, est aux acquisitions. En effet, du fait du renforcement des réglementations financières et de la puissance des géants de la Silicon Valley, les opérations d’IPO ne semblent plus avoir le vent en poupe – comme cela avait pu être le cas avant la précédente bulle – et cèdent la place aux opérations de M&A.

Dans ce contexte, un potentiel rapprochement entre Microsoft et Yahoo! conduit l’industrie à s’interroger sur l’impact d’une telle fusion sur ce modèle de sortie. Dans son excellent post, Silicon Valley after a Microsoft / Yahoo merger: a contrarian view, Marc Andreessen fait le tour de la question. Admettant l’hypothèse d’un rachat effectif par Microsoft, il relativise cet impact.

1- Le nombre de rachats de startups de petite taille par les géants de l’Internet et du logiciel – Google Microsoft et Yahoo! – est en réalité assez limité et en baisse significative

2- Google, Microsoft et Yahoo! ne sont pas les seuls acteurs à racheter des startups Internet. La base d’acquéreurs potentiels est bien plus riche que certains ont tendance à le penser.  La liste est longue (Akamai, Amazon, American Greetings, AOL, …, Disney, eBay, HP, NBC Universal, …, News Corp, …)

3- Il faut penser à l’après et à la prise de conscience des acteurs traditionnels du monde des médias et de l’audiovisuel qui voient aujourd’hui leurs business models en danger. La concentration des géants de l’Internet ne devraient elle pas sonner comme une menace pour ces acteurs (désormais convaincus de l’importance de l’Internet dans leur développement) ? Ne pourraient ils pas justement, en réaction à ce rapprochement, accélérer le rythme de leurs investissements/rachats ?

4- De nouveaux acteurs viennent régulièrement compléter la liste des acquéreurs potentiels. Un acteur relativement récent tel que Facebook s’est notamment déjà montré actif en termes de M&A Internet. Facebook’s first acquisition: secretive start-up Parakey

5- Construire sa stratégie sur un potentiel rachat par Google ou un autre géant de l’Internet est une erreur. Cette motivation / objectif ne permet pas de donner naissance à des business viables.

6- La phase de rapprochement des deux entités pendra au moins deux ans durant lesquels Microsoft/Yahoo! devraient être nécessairement moins actifs et ce non seulement en termes d’acquisition qu’en termes de développement produit. C’est d’après Marc Andreessen justement une fenêtre qui s’ouvre ; une opportunité pour les startups d’aujourd’hui de se développer et de créer les succès de demain.

Un excellent post à lire absolument.

Paul Degueuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :