h1

Bienvenue sur (French) Tech Connection

9 septembre 2008

Vous trouverez ci-dessous notre couverture news aux Etats-Unis relatives aux nouvelles technologies de l’information et à l’audiovisuel, à destination des professionnels du secteur en France, et à droite une présentation des services du Pôle Technologies de l’information de la Mission économique dédiés aux startups françaises.

h1

Bilan SXSW: panorama des bouleversements en cours dans les modes de distribution de contenus audiovisuels

21 mars 2009
 
 

 

 

Les distributeurs audacieux mis en garde par les gardiens de la chronologie des médias

 

 

 

D’un côté, Eammon Bowles ( Magnolia Pictures) annonçait avoir dépassé les 3 millions de dollars de recettes pour le documentaire primé aux Oscars Man on Wire et 2 millions pour Two Lovers. Ces deux films ont fait l’objet d’une exploitation VoD, avec dans le cas du dernier James Gray, une avant première à la demande un mois avant la sortie salle (et 1,2 millions de dollars de revenus réalisés le premier mois via la VoD seulement). Ryan Werner, chez IFC, a également réaffirmé un certain volontarisme à la faveur d’un bouleversement de la chronologie des médias. Avec une programmation à 80% indépendante US, IFC fait cependant la part belle, dans ses menus VoD, aux acquisitions étrangères, avec des films comme Gomorra ( plus de 600 000 dollars de recettes en salles en plus de l’exploitation VoD) ou encore Le Che ( 1,2 millions de dollars de recettes en salles) qui ont fait l’objet d’une sortie day and date salle/VoD aux Etats Unis. Chez Blockbuster, qui bénéficie d’un deal de distribution DVD exclusif pour les titres distribués en VoD par IFC, selon les dires de Keith Leopard, la VoD ne porterait pas préjudices aux ventes DVD, bien au contraire. Lire la suite »

h1

SXSW, Palmares

20 mars 2009

Si les projections de films sélectionnés au line up du festival continuent jusqu’au 21 mars à Austin, le palmarès a quant à lui été décerné mardi soir, clôturant 4 jours marathon de conférences et projections, en même temps que l’édition musicale ouvrait ses portes pour accueillir en 5 jours plus de 1 400 groupes et plusieurs milliers de festivaliers.

Palmarès Festival :

Le prix du meilleur documentaire a été décerné par le jury à 45365, réalisé par Bill Ross, et projeté en première exclusivité mondiale à Austin.
Made in China, réalisé par Judi Krant, a quant à lui remporté le prix de la meilleure œuvre de fiction.
Le public a également récompensé le documentaire Mine, réalisé par Geralyn Pezanoski, l’œuvre de fiction That Evening Sun, réalisé par Scott Teems, et Motherland, réalisé par Jennifer Steinman dans la catégorie Emerging Visions.
Enfin, les performances de l’acteur Mark Duplass, au casting de deux films programmés à SXSW, True Adolescents, réalisé par Craig Johnson, et Humpday, réalisé par Lynn Shelton, ont également suscité l’enthousiasme du public aux deux projections.

Les équipes des films projetés en compétition se sont de plus prêtées à des sessions de questions réponses à l’issue de chaque projection, notamment destinées à augmenter l’engagement des audiences durant le festival, tout en accentuant le côté convivial de la manifestation. Enfin, à l’heure où en France, la faible représentation de Bienvenue chez les Ch’tis aux Césars à suscité de nombreux débats quant à la reconnaissance des comédies par les professionnels et la critique, la représentation du genre à SXSW, festival pourtant très marqué «auteurs», mérite d’être soulignée.

Géraldine Ohana

h1

Le piratage en ligne, accélérateur des ventes de DVD ?

19 mars 2009

Plusieurs panels étaient dédiés à la distribution de longs métrages en ligne cette semaine à Austin. Traditionnellement, un des freins à l’adoption de la diffusion sur la toile d’œuvres cinématographiques était en grande partie lié à la peur de favoriser par là même le piratage et donc, in fine, pour l’industrie de se tirer une balle dans le pied.

Cette semaine à Austin, c’est un tout autre son de cloche qui résonnait. A l’occasion d’un panel dédié au futur de la distribution DVD à l’heure du numérique et de la VoD, le réalisateur de Super Size Me, Morgan Spurlock, lançait avec provocation qu’il était bien content que son film ait été téléchargé illégalement via PirateBay et autres réseaux favorisant le peer to peer illégal. Selon lui, les gens qui ont téléchargé illégalement son œuvre ont aussi été ceux qui en ont parlé, qui l’ont recommandée à des connaissances et qui, in fine, ont porté les recettes légales du film, d’une manière certes condamnable mais qui aurait participé à son succès.

Avec un budget de production de 65 000 dollars, ce documentaire consacré aux effets néfastes de la junk food a ainsi engrangé plus de 11,5 millions de dollars de recettes aux Etats-Unis et 9 millions de dollars à l’étranger. Avec une sortie salle limitée sur 230 écrans aux US (à titre de comparaison, The Dark Night a fait l’objet d’une sortie sur 4366 écrans aux US), c’est avant tout via la toile que la promotion du film a été effectuée.
Plébiscité sur SnagFilms, où le film disponible en streaming gratuit est le plus visionné par les internautes depuis plus de 8 semaines, le réalisateur dévoile toutefois qu’au cours de cette période, les recettes engrangées par le partage des revenus publicitaires sur le site n’auraient atteint que 1 200 dollars, tandis que dans le même temps, au cours du dernier trimestre 2008, 70 000 DVD du film auraient été vendus.

D’une manière générale, les professionnels de la distribution en ligne légale ont admis qu’aujourd’hui, sur les titres disponibles sur les plateformes numériques US phares (iTunes, Netflix, Amazon…), 90% des recettes vidéo sont en moyennes réalisées via les ventes et location DVD, et 10% via les publicités adossées au streaming gratuit et téléchargement payant en ligne. Et d’ajouter que si les chiffres des ventes dématérialisées ne sont pas pour l’instant communiquées par les sociétés opérant ces services, c’est parce qu’ils sont pour l’instant dérisoires. Mais l’industrie connait aujourd’hui un tournant stratégique en matière de distribution, et c’est dans la perspective de revenus futurs conséquents qu’il faudrait aujourd’hui adopter ces modèles innovants. En attendant, il semble prématuré d’enterrer son lecteur DVD…

Geraldine Ohana

h1

Le FrenchTechTour’09 sur BFM Radio

19 mars 2009

mmm

Présentation du FrenchTechTour’09 sur les ondes, à l’occasion de l’émission l’Atelier Numérique diffusée sur BFM Radio le samedi 16 Mars.

Un grand merci à Domique Piotet de l’Atelier BNP Paribas à San Francisco ainsi qu’à toute l’équipe de l’Atelier Numérique sur BFM Radio.

mmmmm

h1

Quand un docu s’envole grâce au Net

17 mars 2009

L’an dernier, le documentaire Crawford écrit et réalisé par David Modigliani, avec une standing ovation à chaque projection, avait fait beaucoup de bruit à SXSW. Avec son objectif pointé sur les habitants de la petite ville texane d’où Georges Bush est originaire, le réalisateur nous donne l’occasion d’en apprendre un peu plus sur ce président, en explorant son environnement et ses racines.

Sélectionné dans plus de 37 festivals à travers les Etats-Unis, le film, représenté par la société Submarine Entertainment, visait initialement une projection TV sur les chaînes câblées US. Le deal tardant, les producteurs ont finalement décidé d’opter pour une distribution plus originale, avec dans l’idée de permettre à un maximum de personnes à travers le pays d’avoir accès au documentaire. Lire la suite »

h1

French Tech Tour ’09 in ON

16 mars 2009

m

Nous avons le plaisir d’annoncer la troisième édition du French Tech Tour, organisé par la Mission économique-Ubifrance de San Francisco et qui se tiendra du 5 au 12 juin prochain dans la Silicon Valley.

A nouveau le nombre de nos partenaires américains a augmenté cette année. Ils seront donc 12 à participer à cette troisième édition :

Apple, AT&T, Cisco, eBay, Google, HP, IBM Venture Capital, Intel Capital, Microsoft, Sony USA, Sun Microsystems & Symantec


Toutes les infos et inscriptions (ouvertes jusqu’au vendredi 27 mars) sur le site officiel du French Tech Tour ’09 :

http://frenchtechtour.com

Le French Tech Tour ’09 est organisé en association avec

h1

SXSW, c’est aussi du cinoche

15 mars 2009

Lancée en 1994, l’édition Film de SXSW s’est aujourd’hui imposée comme un haut lieu de promotion de la création indépendante américaine. Pour les cinéphiles, les wana be réalisateurs/producteurs/distributeurs, mais aussi – et c’est plus récent – pour les professionnels du secteur, SXSW n’est plus un festival dédié à la création locale, en parallèle de l’édition musicale ; c’est un festival hétéroclite, qui l’an dernier a porté la conclusion de plusieurs deals de distribution (notamment IFC, Magnolia, mais aussi HBO avaient acquis les droits de plusieurs titres), tout en préservant un caractère avant-gardiste et convivial, propice à la découverte de nouveaux talents. Lire la suite »