h1

La 51ème édition du festival international du film de San Francisco célèbre le cinéma indépendant…avec une large exposition du cinéma hexagonal.

12 mai 2008

Du 24 avril au 8 mai 2008 s’est tenue à San Francisco la 51ème édition du SFIFF (San Francisco international Film Festival), une manifestation riche et pérenne. Le line up du festival était ainsi composé de 177 films, de 49 nationalités différentes, avec une sélection diverse, mettant aussi bien à l’honneur des premières œuvres, que des réalisateurs avertis. En outre, le court métrage et le documentaire ont également bénéficié d’une large exposition.

Les festivités ont commencé avec « The Last Mistress » de Catherine Breillat, distribué par IFC aux Etats-Unis dans la série « IFC in Theater ». La réalisatrice a en outre participé à la soirée d’ouverture de la manifestation, au Metreon à San Francisco.

Sur 28 films, six films français ont été projetés dans la sélection Cinéma du Monde, dont :

– La Fille Coupée en Deux (Chabrol) avec Ludivine Saigner en invitée d’honneur

– Les Amours d’Astrée et Céladon (Rohmer). Andy Gilet avait également fait le déplacement pour promouvoir l’œuvre aux Etats-Unis.

– La Graine et le Mulet (Kechiche)

– Lady Jane (Guédiguian)

– Opération Turquoise (Alain Tasma)

– Dans la Vie (Faucon)

La part belle a été faite aux documentaires, avec une sélection de 22 œuvres, dont 5 coproductions françaises (dont « Ice People », « Voyage en compagne de Peter Sellars », « Argentina latente »…). La catégorie « premiers films » présentait une sélection de 26 œuvres, les réalisateurs français Mia Hansen Love et Serge Bozon ayant respectivement réalisé «Tout est pardonné » et « La France » avaient en outre fait le déplacement. La coproduction franco-libanaise « Sous les Bombes » (Aractingui) qui a reçu un accueil critique est public très favorable était également présentée dans la sélection premiers films.

« Go Go Tales » d’Abel Ferrara a enfin fait l’objet d’une projection nocturne, dans la catégorie « Late Shows ».

Le 26 avril, les Midnight Awards ont récompensé Rose McGowan et Jason Lee pour leurs débuts de carrière prometteurs. La soirée organisée à l’hôtel W à San Francisco a en outre attiré de nombreux cinéphiles de la Bay Area, venus rencontrer dans un climat chaleureux les professionnels du secteur.

Le 4 mai 2008, opérant la jonction entre le cinéma d’auteur et les nouvelles technologies, Kevin Kelly, rédacteur en chef du magazine « Wired », adressait une keynote aux festivaliers.

Gonzo, distribué aux Etats-Unis par Magnolia a enfin clos les festivités, suivi d’une soirée organisée par la Film Society, où les amoureux du cinéma se sont donné rendez vous à la prochaine édition de cette manifestation grand public, qui depuis plus d’un demi siècle, fait la promotion du cinéma d’auteur à San Francisco.

 

Géraldine Ohana

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :