h1

Le NAB affiche les couleurs du numérique à Las Vegas

23 avril 2008

La National Association of Broadcasters a tenu sa conférence annuelle du 11 au 18 Avril 2008 à Las Vegas.

Le NAB c’est d’abord un salon, avec plusieurs milliers d’exposants parmi les professionnels des industries techniques et du contenu (Microsoft, Thomson, NBC Universal, Comcast, Google…entre autres). Avec plus de 100 000 visiteurs cette année, il semblerait que le virage numérique intéresse aujourd’hui plus que jamais.

Combinant des workshops destinés à permettre aux professionnels du marché de mieux appréhender les innovations techniques présentées, mais également des conférences et keynotes qui sont autant d’instruments à penser le numérique pour une industrie en profonde mutation, le NAB avait cette année la couleur du changement. En effet, rappelons que le switch off, soit l’extinction de l’analogique aux Etats Unis est attendu pour le 17 février 2009.

De nombreuses conférences ont ainsi abordé le thème de l’extinction de l’analogique, tant au niveau réglementaire que pratique. D’autres échanges étaient dédies aux nouvelle possibilités (notamment 3D et HD) offertes à la production cinématographique et audiovisuelle, des workshops ont été organisé pour permettre aux professionnels de mieux comprendre et manier les innovations techniques dans le domaine de la production et distribution de contenus professionnels. L’IPTV, le mobile, et Internet en général ont été abordés comme autant de solutions offrant de nouvelles opportunités aux broadcasters historiques, et non comme des problèmes à résoudre. L’essentiel des discussions ayant cherché à trouver les meilleures applications possibles à la révolution technologique en cours.

David Rehr, CEO de l’association a ainsi ouvert les festivités avec un keynote optimiste sur les possibilités offertes par les nouveaux réseaux à l’industrie. Selon lui, dans les 4 ans à venir, l’industrie audiovisuelle pourrait engranger plus de 2 milliards de revenus additionnels via la diffusion sur mobile et sur internet. L’essentiel étant de produire des contenus adaptés aux medias ciblés. D’où le slogan du NAB cette année, « Where content comes to life ». Dans la même lignée, la keynote d’Anthony Zuiker, producteur exécutif de la franchise CSI, qui voit dans les nouveaux réseaux un moyen de pallier la baisse d’audience TV, en créant des synergies entre les médias.

Autre keynote marquante de la conférence, celle de Barry Sonnenfeld (producteur de La Famille Adams, Men in Black I & II, Pushing Daisies…) qui a partagé avec l’auditoire ses craintes face à l’avancée des nouvelles technologies dans la vie privée des nouvelles générations. Il a également souligné la disparition des frontières entre la production des séries TV et des films. Les studios aujourd’hui se lanceraient selon lui dans la production de films peu risqués (surtout des franchises), de peur d’avoir à engranger des coûts marketing prohibitifs dans la production de projets originaux. La TV offrirait ainsi un espace d’expression favorable à l’innovation.

La part belle a été faite au cours des conférences aux mutations en cours dans la consommation de programmes audiovisuels avec l’arrivée des DVR, de la TV mobile, de l’IPTV, du web 2.0. Si les discussions s’articulent souvent in fine autour des mêmes thématiques (comment parvenir à monétiser les audiences en ligne, comment les broadcasters historiques réagissent devant les nouveaux usages médias, comment s’adapter à un environnement numérique en constante mutation…), quelques initiatives de broadcasters historiques méritent néanmoins d’être soulignées.

NBC a ainsi conclu un partenariat avec Microsoft pour la diffusion des JO d’été à Pékin : outre la retransmission de certaines manifestations à l’antenne, NBC proposera l’intégralité des JO à la demande sur Internet. Hulu, via son CEO, Jason Kilar, a également souligné les opportunités offertes par le nouveau service.

Parmi les annonces marquantes de cette édition, le partenariat Dreamworks et Hewlett Packard, destiné, selon les déclarations de Katzenberg à fournir à la vidéo les solutions techniques de haute fidélité similaires à ce que le THX a pu fournir à l’industrie audio. DreamColor est ainsi une technologie permettant aux professionnels de l’animation de travailler les couleurs avec une fiabilité jamais atteinte jusqu’ici, tandis que l’écran haute fidélité homonyme offre à moindre coût (25% moins cher que les écrans d’ordinateurs HD utilisés dans l’animation) un outil de travail fiable et confortable. DreamColor sera disponible à partir de juin 2008. Le studio Dreamworks, qui à partir de la saison prochaine ne produira plus que des animations 3D, a en outre procédé à une démonstration du procédé Dreamworks Ultimate 3D. L’auditoire, muni des lunettes polarisées Real D a accueilli la projection d’un extrait de Kung Fu Panda Ultimate 3D avec beaucoup d’enthousiasme, et le résultat est saisissant : confort visuel, et effet grand spectacle étaient au rendez vous de cette projection, pourtant réalisée sur un écran temporaire. Spécificité du procédé : la 3D est présente tout au long de la production de l’animation, ie. de la conception du film, en passant par sa réalisation et bien évidemment sa diffusion.

Un consortium de 22 membres, emmené par Phillips, Samsung et Walt Disney Studio, destiné à accélérer l’adoption des écrans 3D dans les foyers a également fait l’objet d’une couverture étendue au cours du NAB. Enfin, le Central Theater du Convention Center été exclusivement dédié à des échanges et travaux pratiques quant aux bons usages des technologies de demain.

Géraldine Ohana

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :