h1

Télévision mobile: panorama américain

25 novembre 2007

Le marché de la télévision mobile aux Etats-Unis, sans être aussi développé qu’au Japon ou en Corée du Sud, apparaît néanmoins comme un facteur important de croissance pour les opérateurs.

clip_image002

Outre les services vocaux, les services de données (email, vidéo, musique…) désormais associés aux applications mobiles ont été un fort moteur de croissance pour l’industrie.

Après avoir testé la diffusion 3G, avec des coûts prohibitifs, les opérateurs de téléphonie mobile précités se lancent aujourd’hui dans la diffusion broadcast de vidéo, les stades de développements des différentes offres restant néanmoins fort disparates. De plus, les acteurs globaux tels Google, Yahoo, ou encore Skype alimentent les rumeurs quant à une entrée possible sur ce marché (voir P4 article logiciel).

clip_image004

Unicast vs. broadcast

Concernant la télévision sur équipement mobile même, il est utile de faire une distinction entre différentes méthodes de télévision sur mobile : d’une part, la télévision mobile – broadcast –, et d’autre part, la vidéo sur mobile – unicast. L’unicast désigne le fait d’envoyer des informations à un seul destinataire alors que le broadcast permet d’envoyer un signal audio ou vidéo à un large nombre de destinataires. De façon schématique, les réseaux cellulaires fonctionnent selon une logique de point à point, alors que la télévision est l’émission d’un flux à destination d’un grand nombre d’utilisateurs. De là découlent deux catégories de technologies de télévision sur mobile: celles qui s’appuient sur les réseaux cellulaires, et celles qui s’appuient sur le système de diffusion de la télévision, moins coûteuses car bénéficiant d’une infrastructure déjà existante et mature.

Les normes techniques

Aux Etats Unis, la norme retenue pour la télévision mobile personnelle (TMP) est essentiellement le FLO (Forward Link Only) ; elle a nécessité un coût de développement de près de 800 millions de dollars. Développé par Qualcomm et sa filiale Media-FLO, le FLO utilise une technologie spécifique « Télévision mobile » sur des réseaux bien séparés des chaînes traditionnelles. MediaFLO délivre du contenu soit via une interface hertzienne -d’où son achat d’une fréquence en 2003- ou directement sur le réseau des opérateurs (un logiciel permettant au consommateur final de ne noter aucune différence).

Qualcomm, principal opérateur de TV mobile aujourd’hui :

Lancé en mars dernier, VCast Mobile TV, distribuée via la norme MediaFlo en multicast (i.e. le fait de communiquer simultanément avec un groupe de téléphones identifiés par une adresse spécifique), éditée par la société Qualcomm, est le fruit d’un partenariat entre Verizon et Qualcomm. C’est l’offre de TV mobile la plus développée aux USA en termes de couverture aujourd’hui.

clip_image006

AT&T, qui devait lancer également un service de TV mobile en partenariat avec Qualcomm a en revanche reporté ce lancement à début 2008, de nombreuses incertitudes persistant quant à la norme technique adoptée pour le lancement de ce nouveau service.

En effet, si Qualcomm s’est aujourd’hui imposé comme le leader en matière de TV mobile, d’autres opérateurs étaient jusqu’à présent perçus comme des concurrents potentiels.

Ainsi, HiWire Mobile (filiale de Aloha Partners), qui utilisait la technologie DVB-H en phase de test sur la ville de Las Vegas a vendu, en octobre dernier, 12 Mhz dans la bande des 700 Mhz à AT&T, et ce pour un montant de 2.5 milliards de dollars. Ces droits avaient été acquis par Aloha Partners lors de la première phase de libération du spectre en 2002 pour 29 millions de dollars pour 77 licences et la société avait poursuivi jusqu’à récemment ses acquisitions par le rachat en septembre dernier de 31 licences pour 32,5 millions de dollars. Aloha Partners était donc jusqu’au 9 octobre dernier le principal propriétaire de licences dans la « bande des 700 ». L’entreprise possédait ainsi les droits sur 281 marchés, représentant 196 millions d’utilisateurs potentiels. 72 des 100 plus importantes régions étaient couvertes par ces droits et parmi elles se trouvaient les 10 plus importantes en termes de marché potentiel.

Malgré la faible popularité du DVB-H aux USA, les rumeurs vont bon train quant au déploiement probable d’AT&T d’un tel réseau. A priori, les déclarations récentes d’AT&T laissent supposer que la société pourrait lancer de nouveaux services de voix, de données et de contenus à la demande.

Aloha Partners s’affichait donc avec son service Hiwire comme le concurrent direct de Qualcomm. La question qui se pose à présent est de savoir si AT&T va renoncer au service de TV mobile qu’était supposé proposer à terme Aloha Partners, et signer effectivement un partenariat avec Qualcomm concernant le développement de son offre de TV mobile, ou bien lancer sa propre offre en se déployant sur la bande de fréquence nouvellement acquise.

Dans le même temps, MobiTV, qui jusqu’à présent jouissait d’un partenariat avec Sprint et AT&T en matière de streaming vidéo vient de rendre public la conclusion d’un accord pluriannuel avec Sprint, en matière télévision sur mobile. Ceci laisse donc présager que Sprint ne va pas s’engager tout de suite dans la diffusion broadcast. En outre, MobiTV argue d’une base de plus de 3 millions d’abonnés à ses services de TV mobile dans le monde.

Enfin, Modeo, filiale de Crown Castle International, qui développait un modèle économique basé sur l’abonnement avec comme format le DVB-H, vient d’abandonner la phase test entreprise sur New York en décembre dernier. Modeo devait se déployer sur 30 marchés d’ici le début de l’année 2008, mais aucun opérateur de téléphonie mobile aux USA n’avait encore conclu de partenariat avec Modeo. Crown Castle International louera finalement ses fréquences à une joint venture formée de Telcom Ventures L.L.C. et de Columbia Capital L.L.C pour un montant annuel de 13 millions de dollars.

Les prochains acteurs à pénétrer ce marché seront vraisemblablement les opérateurs de téléphonie mobile, les fournisseurs d’accès Internet et des nouveaux acteurs globaux (Google, Yahoo !).

Enfin, nous ne disposons pas de données fiables concernant le nombre d’abonnés aux services de TV mobile aux USA.

La couverture

Actuellement, V-Cast Verizon (Qualcomm) propose le service de TV sur 23 métropoles régionales, dont Chicago, Dallas-Fort Worth, Denver, Kansas City, Minneapolis-St. Paul, New Orleans Salt Lake City, Las Vegas, Seattle, Orlando, Dallas, Omaha, Jacksonville ou Norfolk…

Si les technologies de broadcasting sont à penser comme complémentaires des technologies de 3G (UMTS, etc.), selon ABI Research, le broadcasting devrait devenir le modèle de distribution dominant pour la télévision en direct et pour les films sur mobile aux Etats-Unis : fin 2007, quatre millions d’utilisateurs devraient recevoir du divertissement et de l’information sur leur équipement mobile via les technologies DVB-H et MediaFLO.

 

Géraldine Ohana

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :