h1

Informatique : le PC défend sa place de leader du divertissement domestique

26 février 2007

Depuis quelques années, le secteur est animé par deux tendances contraires dont l’enjeu est de définir le leader de la convergence numérique. S’agit-il de développer un système de divertissement domestique fondé sur la télévision comme écran principal ou sur l’ordinateur comme centre multimédia ?

Si la télévision est le produit historique du divertissement audiovisuel, elle pourrait perdre de sa suprématie avec la numérisation des contenus.

Le modèle PC-centrique : l’ordinateur comme leader de la marche vers le tout numérique

Les géants de l’informatique tels Dell et Microsoft visent à imposer l’ordinateur comme passerelle entre le monde extérieur et le réseau domestique. Le PC se pose par conséquent comme centre du système d’information de la maison, aussi bien au niveau du stockage sur disque dur des contenus audiovisuels, que du traitement (édition, décompression, lecture) et de la redistribution de ces contenus vers les autres équipements électroniques connectés (lecteur MP3, téléphone, PDA, appareil photos, téléviseur, cadre photo numérique, e-book, etc.)

Dans ce cas de figure, le PC ne constitue pas nécessairement le centre opérationnel du réseau domestique. Plus précisément, les périphériques ont pour but d’étendre les fonctionnalités du PC tout en simplifiant les interfaces selon l’usage propre à chaque équipement, tandis que le PC est le serveur central permettant la gestion de tous ces centres secondaires de divertissement. Pour que l’utilisateur puisse néanmoins mettre en place un tel système, le PC se doit de devenir plus ergonomique et simple d’utilisation lui-même. C’est la priorité que se donnent les constructeurs informatiques pour établir le PC comme centre multimédia.

Ainsi, après plusieurs trimestres de retard, Microsoft vient de lancer Windows Vista (janvier 2007), le successeur du très populaire système d’exploitation Windows XP. Forrester Research estime à 12 millions le nombre de foyers qui devraient être séduits par Vista en 2007, un nombre qui devrait grimper à 73 millions en 2011. Les ordinateurs équipés de Vista vont bénéficier de la toute dernière version de Media Center Edition (MCE).

En plus de ses améliorations en termes de sécurité, fiabilité et ergonomie, Vista MCE offre aux utilisateurs la possibilité d’accéder à du contenu numérique HD à partir du câble et bientôt du satellite, alors que jusqu’à présent seule la diffusion hertzienne était concernée. En revanche, la CableCard qui permet la lecture et l’enregistrement de contenu HD à partir du câble n’est pas interactive et la video-on-demand n’est pas supportée par cette solution. Alors que relativement peu d’équipements pouvaient entrer au sein du réseau avec la première version de MCE, l’extension majeure étant la Xbox, Vista MCE s’ouvre aux tierces parties et on s’attend à des extensions de type clavier, lecteur DVD, PVR, etc. Enfin Vista apporte des améliorations en termes d’interface, de qualité audio et vidéo et d’outils de développement. Devrait bientôt s’ajouter au système la navigation par écran tactile.

Vista semble rencontrer le succès attendu. Une étude de Current Analysis, portant sur le bilan des ventes d’ordinateurs intégrant Vista une semaine après son lancement (le 29 janvier 2007) a montré qu’aux Etats-Unis, les ventes de PC ont progressé de 173% cette semaine-là. De plus, les ordinateurs pré-installés avec Vista Home Premium représentent 76% des ventes de portables, contre 16% pour ceux équipés de Vista Home Basic.

Variantes au modèle de prédominance du PC dans la consommation audiovisuelle à domicile

Durant le CES, Microsoft a aussi et surtout présenté le Windows Home Server, solution logicielle qui sera lancée à l’automne 2007 au sein d’un terminal à part de Hewlett-Packard, le MediaSmart Server, qui se situe entre l’ordinateur et la télévision et ressemble davantage à une set-top-box (STB). Sa fonction est bel et bien celle d’un serveur, à savoir arroser tous les équipements de l’utilisateur à partir d’une source unique. N’entrant pas totalement dans la vision PC-centrée, le Home Server sert uniquement de solution de stockage, non de traitement et de visualisation des informations. Il est symptomatique de cette volonté de séparer la fonction emmagasinage des données de la fonction consommation audiovisuelle.

En effet, l’accroissement du nombre de contenus médias disponibles depuis que les utilisateurs prennent la place de créateurs a eu deux conséquences essentielles sur le secteur : des produits qui s’adressaient auparavant à une audience professionnelle touchent désormais le grand public, et la sauvegarde des fichiers personnels est devenue une priorité. Dans cette logique, Dell a également présenté son offre de migration des données en ligne et son service de back-up, et Seagate son service de stockage en ligne.

Parmi les autres solutions de gestion du réseau domestique intermédiaire entre le modèle PC-centrique et le modèle TV-centrique, Sling Media a également médiatisé son application permettant le transfert de l’ordinateur vers la télévision (voir ci-après). De façon similaire, Netgear propose son Digital Entertainer HD : cette solution change la face de la consommation télévisée en tant qu’elle laisse les utilisateurs télécharger et acheter à volonté leurs contenus en ligne et en faire l’expérience audiovisuelle à travers leur poste de télévision.

L’IPv6 devient une réalité, du moins en test

Avec la prolifération des nouveaux équipements électroniques connectés, les débats autour de l’IPv6 étaient plus qu’attendus. L’IPv6 est le protocole Internet qui promet à tout terminal connecté de bénéficier d’une adresse IP et d’une connexion plus sécurisée et plus robuste. Le protocole qui est déjà disponible au Japon, en Corée et partiellement en Europe, ne l’est que dans des zones limitées des Etats-Unis, principalement mandatées par le Department of Defense et le gouvernement fédéral. Mais cela n’empêche pas la plupart des systèmes d’exploitation (Vista, XPv2, OSX et Linux) de déjà supporter le protocole.

Au CES, Microsoft a ainsi présenté son Windows Meeting Space, un outil collaboratif et de communication qui fonctionne sous IPv6. A l’inverse du semblable Windows Live Meeting, cette application de peer-to-peer s’effectue directement entre PC, sans recours à une infrastructure de serveur. L’application a pour objectif d’améliorer et de supporter la collaboration spontanée et informelle au sein de petits groupes (jusqu’à 10 utilisateurs).

Panasonic a également présenté un aperçu de ses produits fonctionnant sous IPv6 : webcams sans fils, équipements SOHO (Small Office, Home Office) – fax, imprimantes, téléphones, etc. –, équipements dédiés au divertissement. La partie la plus intéressante de la présentation de Panasonic concernait la High Definition Power Line Communication (HD-PLC), solution qui permet à tous les terminaux connectés de fonctionner sur un réseau domestique électrique sans fil à 200 Mbps.

Chris Harz, le Vice-président de la planification stratégique du IPv6 Summit s’est exprimé à propos de Harrisonburg en Virginie, la première ville américaine à accueillir l’IPv6 au sein de son réseau WiFi communal. En effet, dans quelques mois, la ville deviendra un centre de test et de démonstration des applications IPv6. Parmi les projets planifiés sur réseau domestique et sur plateforme mobile, on compte la télévision sur Internet par multicasting, de nouveaux types de jeux vidéo, des webcams IPV6 WLAN, une université virtuelle, du m-commerce pour les points d’intérêt locaux, des informations de géolocalisation ainsi que des projets sponsorisés par le Department of Defense. Ainsi la transformation de la ville en marché-test donnera l’occasion de voir si le protocole peut se révéler profitable pour les fournisseurs et attractif pour les consommateurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :