h1

Equipements portables et mobiles

26 février 2007

Comme les dernières années, la thématique de l’accès toujours plus rapide et plus complet au contenu multimédia a été au centre des débats du CES 2007. Des technologies accélérant la transmission des données comme la 4G (WiMax), HSDPA, et EV-DO Rev A, à une mise à disposition de toujours plus de contenu par les opérateurs mobiles comme Sprint et les industriels comme Nokia, on se rapproche de plus en plus de l’idéal de contenu instantané en tout lieu.

Le mobile se convertit au haut débit

L’une des technologies qui a le plus attiré l’attention cette année au CES est le passage du mobile au haut débit. L’Internet haut-débit et toutes les connectivités IP entraînent l’émergence d’une nouvelle génération de services mobiles et par conséquent une ouverture du marché à de nombreux fournisseurs de services et d’applications.

Concernant le comportement du consommateur, le Yankee Group apporte un certain nombre de chiffres dignes d’intérêt dans son étude « Portable Media/Entertainment » de novembre 2006. Interrogés sur les services Internet qu’ils ont utilisés les derniers mois, les consommateurs ont répondu avoir essentiellement eu recours aux outils de recherche (86%), à la consultation d’e-mails (84%) et à la messagerie instantanée (34%). Les applications audiovisuelles ne viennent que dans un deuxième temps, avec le téléchargement de musique (24%), la lecture de blogs (16%) et le téléchargement vidéo (13%). Ainsi l’utilisateur moyen est loin d’utiliser l’ensemble de ce que Internet est en mesure de lui offrir.

La question logique qui s’ensuit est de savoir ce qu’ils achèteraient s’ils avaient davantage de moyens pour souscrire à des services sur mobile. Si les services arrivant en tête ne sont pas nouveaux – informations/localisation (44%), email (41%), téléchargement de sonneries (38%), et SMS (35%) – la position de certains autres services est pour le moins surprenante : la télévision mobile (24%), la radio et la musique (19%), la messagerie instantanée sur mobile (18%). Ainsi, alors que les industriels consacrent beaucoup de moyens au développement de la télévision mobile et que celle-ci est largement médiatisée, la demande même de télévision mobile est quasi inexistante.

En ce qui concerne les lecteurs portables audio ou vidéo, les consommateurs sont là encore réticents à abandonner leurs équipements traditionnels (iPod, PSP, etc.) Notamment, leur a été posée la question suivante : « Sachant que vous pouvez désormais utiliser certains téléphones comme lecteurs mp3, pensez-vous plutôt abandonner votre lecteur numérique actuel au profit d’un autre lecteur numérique ou au profit d’un téléphone intégrant un lecteur mp3 ? 51% ont répondu qu’ils renouvelleraient leur lecteur numérique tandis que seuls 18% pensent recourir à un téléphone multimédia comme lecteur de musique. De façon similaire concernant la vidéo, 42% consommateurs ont répondu qu’ils préféraient regarder de la vidéo sur leur console de jeux portable et 40% sur leur lecteur numérique, contre 23% seulement sur leur téléphone mobile.

Bien sûr, ceci est sujet à changement à l’heure où les constructeurs Nokia, Motorola, Samsung et Sony Ericsson proposent des téléphones de plus en plus performants et que les consommateurs s’habituent à utiliser davantage leur téléphone pour des fonctions multimédia. Les opérateurs cherchent même à faire de l’infotainment (jeux, musique, sonneries, télévision) leur vecteur principal de revenus en fondant leur business model autour de ces contenus. Le Yankee Group estime ce marché à 29% des revenus sur mobile d’ici 2010. A ce jour, le marché est surtout tiré par l’offre, tandis que la demande tarde à se constituer.

Les Location Based Services (LBS) deviennent sociaux, eux aussi…

Les technologies mobiles se perfectionnant, les acteurs du secteur ont cherché à tisser une expérience utilisateur basée sur la localisation.

Cette idée a été mise en valeur au CES sous la forme du système Smart2Go de Nokia. Il s’agit d’un service de mapping sur lequel Nokia travaille depuis son achat de Gate5 en août 2006. Disponible sur tous les équipements proposés par Nokia, Smart2Go donne à l’utilisateur un accès gratuit à des cartes, des indications d’itinéraires et des points d’intérêt à proximité de son emplacement, après téléchargement par WiFi ou par connexion PC. Un service payant offre en complément les directions en temps réel en fonction des déplacements de l’utilisateur.

Dans la même lignée, la société WhereIFone permet un suivi GPS du téléphone sur une carte Internet. L’intérêt est de suivre la trace des enfants, des personnes âgées ou des travailleurs mobiles. Chaque mise à jour coûte l’équivalent d’une minute de communication, ce qui ne semble pas exorbitant, si ce n’est que le prix du service est de 46,95 dollars pour 200 minutes de communication.

Quant à l’autre marché clé de l’électronique grand public de mobilité – les lecteurs numériques – iRiver a annoncé son lecteur audio-vidéo w10 incluant le système Skyhook de localisation par hot-spots WiFi. S’adressant aux explorateurs urbains, il est fourni préchargé avec des cartes de NavTeq et des points d’intérêt comme les distributeurs automatiques, les lignes de transports en commun, les hôtels, les restaurants, les commerces, etc.

Skyhook a aussi créé son logiciel propriétaire pour PC appelé Loki. Les utilisateurs peuvent identifier et partager leur position sur une carte, localiser d’autres utilisateurs à proximité, suivre leurs mouvements et découvrir des points d’intérêt. Son concurrent, la start-up de mapping social en ligne Plazes vient de lever 3,5 millions de dollars. Une autre société concurrente, Meetro, incite les utilisateurs à découvrir leur environnement et interagir entre eux en temps réel au sein d’un service de messagerie de localisation sociale.

Ces services à orientation sociale se distinguent de ceux de Flagr, Platial ou encore Frappr qui se focalisent sur la découverte de lieux avec une grille de lecture spécifique, en fournissant par exemple une carte des meilleures cafés ou des points d’accès WiFi dans une ville.

Perspectives pour le mobile

2006 a été une année de forte croissance pour le mobile, notamment sur les marchés émergents comme la Chine et l’Inde, ainsi qu’aux Etats-Unis sur le créneau des smartphones (source : Oppenheimer Equity Research Study, “The Digital Consumer: Examining Trends in Digital Media”). Sprint a choisi le Wimax pour son réseau data et les autres technologies de 3G sont devenues monnaie courante au Japon, en Europe et aux Etats-Unis. L’accroissement des infrastructures réseau devrait avoir un fort impact sur le secteur audiovisuel tandis que les opérateurs mobiles cherchent à développer de nouveaux contenus pour augmenter leur ARPU sur les marchés les plus concurrentiels.

Tandis qu’en 2006, les études montraient que les utilisateurs restaient réticents à abandonner leur baladeur numérique comme lecteur mp3 ou vidéo, 2007 devrait voir la translation de cette forme de consommation audiovisuelle vers l’emploi des téléphones comme lecteurs multimédia.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :