h1

L’avenir de la convergence TV/Internet discuté à l’occasion de la dernière édition de la conférence NewTeeVee Live à San Francisco

25 novembre 2008

Selon les chiffres communiqués en octobre par IBM, la consommation de TV en ligne ne cesse d’augmenter (76% des sondés déclarent ainsi visionner des vidéos en ligne, une augmentation de 37% sur un an). Selon la même étude, 70% des consommateurs se déclarent en outre favorables à l’insert de publicités en contrepartie de la gratuité des contenus vidéo premium.

Dans ce contexte de convergence accélérée, la conférence NewTeeVee a réuni les professionnels qui dessinent aujourd’hui les évolutions du secteur au cours d’une journée marquée par les keynotes d’Anthony Zuiker (créateur et producteur executif de CSI), Jason Kilar (CEO Hulu) et Reed Hastings (CEO Netflix), ainsi que par différents panels détaillés ci après.

Alexis Rapo, VP Digital Media chez ABC/Disney TV, a souligné les opportunités offertes par Internet en termes de fidélisation de spectateurs. Le site ABC et son player HD offre ainsi l’intégralité de plusieurs saisons diffusées à l’antenne gratuitement, le tout étant financé par des inserts publicitaires. 91% du trafic généré par le site est directement attribué au portail ABC, le reste étant redirigé depuis les sites partenaires (Hulu, AOL…). ABC maitrise ainsi son trafic, les revenus générés, et engage les téléspectateurs avec une offre finalement perçue comme une offre de catch up TV en ligne. Les pics d’audience sur le site sont ainsi notamment observés le dimanche (à la différence des sites comme YouTube ou Yahoo vidéo où le prime time correspond souvent aux pauses des heures de bureau, déjeuner…).

A l’occasion d’une keynote, Jason Kilar a présenté les performances de sa société auprès du public, et soulignait que le marché vidéo premium financée par des inserts publicitaires atteindrait 80 millions de dollars en 2008 aux Etats Unis, tandis que celui du DVD stagnerait au mieux à 20 millions. Dans le même temps, Screen Digest tablait sur une progression des revenus publicitaires générés par Hulu à 180 millions de dollars en 2009 (vs. 70 millions en 2008), pour atteindre le même niveau que les revenus générés par le leader de la vidéo en ligne, YouTube (100 millions de revenus en 2008). Cela parait d’autant plus probable que selon le classement des meilleures progressions d’audience en ligne pour le mois de d’octobre 2008, Hulu affiche une progression de 87% sur un mois, avec 5,34 millions de visiteurs unique en octobre (contre 2,8 millions en septembre). Avec 145 millions de vidéos streamées par mois, la JV News Corp./NBC semble ainsi promise à un avenir radieux. Dans le même esprit que ABC.com, Hulu est perçu par ses investisseurs comme une alternative aux rediffusions à l’antenne TV, et devient in fine un vecteur de catch up TV pour la centaines de producteurs de contenus partenaires su site.

Felicia Day, créatrice de la web série à succès The Guild a également été interviewée durant l’événement, et annonçait quelques jours plus tard un partenariat avec Microsoft concernant la distribution de la prochaine saison de la mini série.

Un panel consacré au bon usage du Broadband concernant la monétisation des contenus professionnels a réuni Karin Gilford (SVP Online Entertainment, Fancast), Benjamin Ling (Director of syndication, YouTube), Jeff Meyers (Interactive Sales, Scripps Network) et Hardie Tankersley (VP Online Content and Strategy, Fox Broadcasting), entre autres. Les panélistes ont mis l’accent sur l’adoption unanime aujourd’hui d’Internet comme réseau de distribution par les acteurs historiques de l’audiovisuel. Dès lors que du contenu est accessible gratuitement sur le poste TV, ces mêmes produits devraient selon certains des panélistes être mis à disposition du public en ligne également, le tout financé par des publicités ciblées. La non-disponibilité des droits numériques musicaux attachés à certaines productions empêchent toutefois la mise à disposition en ligne de ces programmes.

De même, les programmes diffusés sur les chaînes premium du câble et du satellite font l’objet d’une âpre négociation quand il s’agit de la mise à disposition gratuite sur Internet, les câblo-opérateurs rechignant à acquitter une redevance premium dès lors que les programmes sont accessibles gratuitement.

Dans la même lignée, le CEO de Canoe Ventures, David Verklin, est venu présenter à San Francisco, la riposte annoncée des câblo-opérateurs à la vidéo en ligne. La JV réunit 6 câblo-opérateurs US majeurs, représentant 60% des foyers TV US. Pour demeurer leader dans le secteur de la distribution TV, Canoe entend tabler sur une interactivité accrue autorisée via des télécommandes nouvelles génération, permettant notamment l’achat de produits markétés à l’antenne directement depuis ladite télécommande, ou encore de voter et parier en direct (notamment pour les émissions tels American Idol, où il faut téléphoner pour désigner son candidat favori…).

Reed Hastings, CEO de Netflix, a mis l’accent sur la nécessité pour le secteur d’accélérer la convergence entre Broadband et broadcast, notamment via l’adoption de standard de lecture en ligne. Un tel mouvement servirait notamment Netflix, en rendant son offre Watch Instantly encore plus attractive, à l’heure où le marché du DVD semble au mieux destiné à stagner au cours des 3 prochaines années.

La keynote d’Anthony Zuiker a mis l’accent sur l’importance de développer des produits audiovisuels multiplateformes pour engager les audiences futures.

Concernant l’insert de vidéos publicitaires en ligne, en contrepartie notamment de la gratuité des programmes premium, mais également comme alternative pour monétiser les audiences conséquentes des sites UGC comme YouTube, un panel s’est attardé à analyser les opportunités offertes par ces nouveaux modèles marketing.

Le dernier panel de la journée était consacré au financement de la vidéo en ligne, avec un panel de VC divisés quant aux opportunités du secteur. Tandis que certains des VC se sont déclarés intéressés par des investissements dans le secteur des contenus, d’autres, tel Daniel Cohen, ont confessé un manque total de savoir faire en la matière. Malgré tout, d’autres VC tels Warren Lee se sont déclarés ouverts à toute proposition à même de générer un retour sur investissement conséquent.

Un récapitulatif des 10 points importants à retenir de la conférence est enfin disponible ici.

Géraldine Ohana

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :